France
URL courte
Cinquième semaine de confinement en France (60)
316611
S'abonner

Des appels à lancer des manifestations et actions contestataires dès la fin du confinement circulent sur les réseaux sociaux et les services de renseignement intérieur craignent un éventuel passage à l’acte de groupuscules radicaux, mais admettent que «rien n’indique qu’un passage à l’acte est prévu», selon des notes consultées par Franceinfo.

Les services de renseignement redoutent des actions de groupes radicaux «le jour d'après», c’est-à-dire dès la fin du confinement, selon des notes confidentielles de ces structures consultées par Franceinfo.

En effet, des appels à manifester après la fin des restrictions de déplacement adoptées dans le cadre de l’épidémie Covid-19 circulent d’ores et déjà. Une page Facebook, intitulée Refusons le retour à la normale, invite à des rassemblements partout en France à 11 heures le jour du déconfinement.

Dans ce contexte, les agents du renseignement intérieur surveillent de près les réseaux sociaux et tentent de repérer les appels à l'insurrection ou à l'action violente, pour «ne pas se laisser déborder», selon l’expression d’une source au sein du service.

«Rien n'indique qu'un passage à l'acte est prévu»

Par ailleurs, 20 Minutes a eu l’occasion de consulter une note du Service central du renseignement territorial (SCRT). D’après celle-ci, «la sortie de crise passera inévitablement par un rendez-vous de contestation sur la voie publique, afin de dénoncer les manquements de l’État et l’absence de réelles politiques sociales».

Pourtant, pour l'instant «rien n'indique qu'un passage à l'acte est prévu par ceux qui appellent à l'action violente sur Internet», a déclaré une source aux renseignements à Franceinfo.

Dossier:
Cinquième semaine de confinement en France (60)

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Un expert met en garde contre une arme américaine qui serait capable de modifier le climat
Tags:
services secrets, France, confinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook