France
URL courte
4827
S'abonner

La mairie de Villefontaine, commune du nord Isère, a été partiellement incendiée, sans faire de victime, dans la nuit de jeudi à vendredi, après qu'une voiture en flammes a été projetée dans le hall d'entrée, relate l’AFP.

«Cette nuit votre Mairie, a été la cible d'un incendie volontaire perpétré au moyen d'une voiture bélier. Les dégâts sont très importants», a écrit le maire (SE) Patrick Nicole-Williams sur sa page Facebook, condamnant «cet acte lâche et imbécile».

Dans la nuit, le maire avait fait part de son incompréhension au Dauphiné Libéré: «Rien ne permet d'expliquer d'éventuelles représailles. Ces derniers jours, semaines, il n'y a pas eu d'événement particulier qui justifierait un tel acte contre un symbole aussi fort qu'est une mairie».

La procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudouin, était attendue sur les lieux vendredi dans la matinée ainsi que le colonel Marzin, commandant la gendarmerie de l'Isère. La brigade de recherches de Bourgoin-Jallieu est chargée de l'enquête.

Les enquêteurs disposeront notamment des enregistrements de vidéosurveillance.

Un incendie important

Les pompiers ont été appelés peu avant minuit «pour un véhicule léger qui a percuté la devanture de la mairie, et qui était enflammé», ont précisé les pompiers. «Le feu s'est propagé et a endommagé 100 m2 de façade, et noirci l'intérieur du hall», un sinistre éteint avec l'intervention de 15 sapeurs-pompiers et 4 engins.

​«A côté de la mairie, un immeuble de 25 appartements a été évacué par précaution par la gendarmerie mais les habitants ont pu réintégrer leur logement après ventilation des locaux vers minuit et demi», ont précisé les pompiers.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
attentat, voiture-bélier, Isère, mairie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook