France
URL courte
Cinquième semaine de confinement en France (60)
142926
S'abonner

Fort de son expérience de «la coupe faite maison» qu’il a testée sur ses enfants, le ministre de l’Économie souhaite tout faire pour que les salons de coiffure puissent rouvrir prochainement.

Le coronavirus s’attaque à un nombre toujours plus important de domaines du quotidien. Ainsi, alors que dans le contexte du confinement qui a été prolongé jusqu’au 11 mai, de nombreux Français doivent faire face aujourd’hui au problème de la fermeture des salons de coiffure et certains sont obligés de passer par la case «coupe maison».

Le sujet est envisagé très sérieusement par le gouvernement, notamment à la lumière du prochain déconfinement. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a abordé le sujet de la réouverture des salons à partir du 11 mai sur BFM TV.

«Je pense qu’il y a des millions de Français qui aimeraient bien pouvoir aller chez le coiffeur assez rapidement», a-t-il constaté.

Et il semble que le ministre lui-même soit assez impatient de pouvoir prendre rendez-vous.

En effet, Bruno Le Maire a eu l’occasion de tester «la coupe maison».

«Les coupes faites maison, c’est pas toujours formidable. On peut s’y essayer – j’ai essayé moi-même, ce n’est pas génial – sur ses enfants», a détaillé le ministre qui élève quatre garçons.

Il a ajouté que «les coiffeurs, ça fait partie des activités sur lesquelles nous allons regarder actuellement quelles sont les conditions qui permettraient [...] de rouvrir».

Établir des règles bien définies

Mais après cette parenthèse pleine d’humour, Bruno Le Maire a précisé que la question des conditions de cette réouverture était sérieusement étudiée.

«Quelles règles de sécurité sanitaires? Combien de clients par salon de coiffure en fonction de la taille du salon de coiffure? Quel équipement de sécurité sanitaire pour le coiffeur? On regarde tous ces sujets un à un», a-t-il détaillé.

Il a ajouté qu’un «protocole» serait présenté à l’issue de cette étude.

Dossier:
Cinquième semaine de confinement en France (60)

Lire aussi:

Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation en France continue de baisser
Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Tags:
Bruno Le Maire, coiffure, confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook