France
URL courte
Cinquième semaine de confinement en France (60)
191847
S'abonner

Le chef du gouvernement et son ministre de la Santé ont fait le point sur la situation liée au coronavirus en France. A été annoncée la reprise des visites familiales dans les Ehpad et établissements accueillant des personnes handicapées, ainsi que la nécessité d'apprendre à vivre avec le nouveau coronavirus.

Abordant la question des Ehpad et de l'interdiction des visites mises en place dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, Olivier Veran a fait savoir qu'après de nouvelles consultations, il a été décidé d'autoriser à partir de demain 20 avril les personnes à visiter leurs aînés dans ces établissements, mais sous certaines conditions et sous leur responsabilité.

À propos des recommandations élaborées par le gouvernement afin que les visites familiales soient possibles dans les Ehpad, Olivier Véran a expliqué: «ce sera à la demande du résident, ce sera dans des conditions extrêmement limitées, […] pas plus de deux personnes de la famille, ce sera sous la responsabilité des directions d'établissements qui devront dire à la famille lorsque ce sera possible et dans quelles conditions».

«Ce droit de visite, très encadrée, pourra s'appliquer dans les mêmes conditions pour les établissements qui accueillent cette fois-ci des personnes en situation de handicap», a ajouté le ministre.

Édouard Philippe sur la situation liée au coronavirus en France

Lors de sa conférence de presse, Édouard Philippe a expliqué qu’il interviendra d’ici 15 jours au sujet du 11 mai, date à laquelle est prévu le déconfinement partiel en France, et a prévenu que la vie ne reviendrait pas du jour au lendemain à celle d’avant le confinement.

«Nous ne sommes pas sortis de la crise sanitaire», a rappelé le Premier ministre, même si «la situation s'améliore progressivement, lentement mais sûrement».

Pour Édouard Philippe, compte tenu que le vaccin contre ce virus n'est pas pour demain et en l'absence d'un traitement efficace et connu, il va falloir apprendre à vivre avec. À cette fin, l'accent sera mis sur les gestes barrières, les tests et l'isolement des porteurs du virus.

Une «probable» obligation du port du masque

Édouard Philippe a également indiqué qu'une «probable» obligation du port du masque dans les transports publics pourrait être instaurée après le 11 mai.

Le Premier ministre a expliqué que le gouvernement étudiait les gestes barrières et la distanciation susceptibles d'être mis en œuvre lors de la période de déconfinement.

«Dès lors que nous allons procéder progressivement au déconfinements, nos concitoyens vont se retrouver dans des configurations où la densité va être évidemment beaucoup plus grande», a-t-il précisé, faisant référence notamment aux transports publics.

Quant aux personnes âgées, l'idée selon laquelle le confinement ne serait pas obligatoire pour elles passé le 11 mai a été mentionnée.

Dossier:
Cinquième semaine de confinement en France (60)

Lire aussi:

L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Assassinat du général Soleimani: «les Américains se prennent pour les maîtres du monde», selon Tahhan
Tags:
Covid-19, santé, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook