France
URL courte
112312
S'abonner

Un nouveau guet-apens a été tendu à des policiers dans le quartier de la Reynerie à Toulouse. Malgré les jets de projectiles, il n’y a eu ni blessé ni interpellations.

Les forces de l’ordre ont de nouveau fait face à des violences urbaines dans la nuit du 21 au 22 avril à Toulouse (Haute-Garonne), rapporte France 3 Occitanie.

Selon ses informations, des barricades de conteneurs poubelles ont été mises en place dans le quartier de la Reynerie avant d’être incendiées. Des véhicules ont également été brûlés sur le parking Messager et sur la place André Abal.

Accompagnés des policiers, les pompiers se sont rendus sur place pour maîtriser les flammes. Les forces de l’ordre ont essuyé des jets de projectiles ainsi que des tirs de mortiers d’artifice. La police a répondu avec des gaz lacrymogènes et des tirs de LBD.

«Cités laissées à l’abandon»

Le calme est revenu peu avant minuit. Les agresseurs ont pris la fuite et aucune interpellation n’a été réalisée.

Contacté par France 3, le secrétaire départemental du syndicat SGP-FO Didier Martinez ne voit pas de lien entre ces évènements et l’affaire de Villeneuve-la-Garenne dans laquelle un homme à moto s’est blessé en percutant une voiture de police:

«Les fauteurs de troubles n’ont pas besoin de ces prétextes pour déclencher ce type de guet-apens», estime-t-il.

Il souligne en outre que les cités «qui s’enflamment ces dernières semaines sont celles qui ont été laissées à l’abandon depuis des années par les pouvoirs publics».

Lire aussi:

Un prêtre orthodoxe blessé par balles à Lyon, selon Lyon Mag - vidéos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Tags:
pompiers, violences, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook