France
URL courte
251583
S'abonner

Au cours des dernières 24 heures, deux femmes ont subi des agressions sexuelles en Seine-Saint-Denis, précisément dans un parc d’Aulnay-sous-Bois et dans une rue de Montreuil.

Deux enquêtes distinctes pour viol ont été confiées ces dernières 24 heures aux enquêteurs du service départemental de la police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis, rapporte Le Parisien.

Les faits se sont produits mercredi 22 avril dans un parc d’Aulnay-sous-Bois et, le lendemain, à Montreuil, dans la rue. Les victimes sont âgées de 20 et 45 ans, précise le journal.

Les policiers ont procédé à des relevés sur les lieux avec pour but d’isoler une trace ADN et permettre l’identification des auteurs. Car l’un des viols a eu lieu dans un parc fermé en cette période de confinement, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis a «appelé clairement à la responsabilité et au civisme de chacun» tout en se disant «particulièrement choqué par cet acte barbare».

Montée des violences

Depuis le début du confinement dû à la pandémie de Covid-19, les femmes sont particulièrement exposées aux violences, rappelle Le Parisien. Les chiffres démontraient qu’au début de cette période, les violences conjugales avaient augmenté de 36% (zone préfecture de Paris).

La semaine dernière, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait fait savoir qu’il y avait «cinq fois plus de signalements» de violences conjugales «qu’habituellement pendant la période de confinement».

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Le couvre-feu et la Garde nationale à Washington suite aux manifestations devant la Maison-Blanche - vidéos
Tags:
confinement, viol, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook