France
URL courte
12164
S'abonner

Après avoir quitté le continent bien avant le début du confinement, le sportif Stéphane Brogniart a passé plus de deux mois en isolement à bord de son bateau dans le but de traverser l’Atlantique à la rame, rapporte Le Parisien. Attendu ce 26 avril en Martinique, le voyageur devra passer une semaine isolé avant d’être rapatrié.

Cet homme de 44 ans qui n’a pas été sur la terre ferme depuis le début de l’épidémie de coronavirus, a passé environ 70 jours en isolement sur son bateau. Parti le 14 février des îles Canaries, cet aventurier qui est aussi coureur de trail, a relevé le défi de traverser l’Atlantique en solitaire et à la rame, relate Le Parisien.

Après avoir parcouru plus de 5.000 kilomètres, le Vosgien Stéphane Brogniart doit arriver ce 26 avril en Martinique. Puisqu’il a quitté l’Espagne il y a plus de deux mois, il sera contraint de passer uniquement une semaine en confinement sur l’île concernée par un couvre-feu avant de prendre son avion de retour le 5 mai.

«Il aurait dû s'arrêter à 1.000 milles des côtes pour une quatorzaine. Mais nous avons obtenu une dérogation après avoir expliqué qu'il était présumé non infecté, étant parti depuis deux mois», a expliqué Richard Péché, chargé de la logistique, cité par le quotidien.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Stéphane Brogniart (@stephanebrogniart)

Retrouvailles avec un monde en pandémie

À propos du risque de contamination par le coronavirus, l’aventurier considéré comme un «préparateur physique et mental» a déclaré dans son journal de bord que son «immunité après 70 jours de périple sera plus que moyenne, alors autant ne pas choper votre truc».

Expérimenté pour ce qui est de l’isolement de longue période, Stéphane Brogniart donne des conseils pour mieux vivre le confinement:

«C'est moi qui vais vous remonter le moral, allez les gars, tenez bon, soyez patients! Bref, tout ce qu'on m'a dit à moi avant mon départ!».
Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Stéphane Brogniart (@stephanebrogniart)

Cette aventure constitue la septième étape d'un projet nommé Etarcos (le mot Socrate écrit à l'envers). La dernière étape prévue est de traverser le Pacifique en 2021, en reliant le Pérou à la Nouvelle-Calédonie.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Tags:
Martinique, rameur, bateau, voyages, Atlantique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook