France
URL courte
Septième semaine de confinement en France (46)
71952
S'abonner

Le déconfinement, fixé par le Président pour le 11 mai en France, pourrait être reporté si le nombre de nouveaux cas quotidiens augmente de nouveau, a prévenu Édouard Philippe annonçant ce 28 avril sa stratégie devant l'Assemblée. Si tout est prêt, débutera une nouvelle phase prévue à l'horizon du 2 juin.

Soulignant que la France n’a connu un confinement pareil ni lors de la guerre, ni lors de l’occupation, ni pendant une autre épidémie, Édouard Philippe a souligné que prolonger à long terme cette mesure, qui a déjà permis de sauver des vies, risquait d’avoir des conséquences gravissimes pour le pays et de provoquer des effets délétères.

Or, a-t-il souligné, si à l’approche de la date du déconfinement, fixée par le chef de l’État au 11 mai le nombre de nouveaux cas journaliers «n’était pas dans la fourchette prévue, que nous ne parvenions pas à casser les trop nombreuses chaînes de contamination, alors nous devrions en tirer les conséquences».

«Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai ou nous le ferons plus strictement», a donc pointé le Premier ministre.

Mise en garde contre les risques de relâchement

Il a avoué qu'il préférerait que des modélisateurs, les épidémiologistes puissent dire que leurs hypothèses de 3.000 cas par jour au 11 mai se vérifie. «Mais si tel n’est pas le cas, je le dirai avec autant de clarté qu’il faudra», a souligné M.Philippe.

Selon lui, les modélisations reçus la veille de la part du directeur général de la Santé étaient «moins favorables». Et de ne pas exclure que ceci serait dû au fait que le comportement se relâche ou en raison du fait que la baisse des hospitalisations était lente.

«Ces incertitudes doivent inciter tous les Français à la plus grande discipline d’ici au 11 mai et à lutter contre les risques de relâchement que nous sentons monter dans le pays», a donc souligné le chef du gouvernement.

Mais, si tout est prêt, commencera une nouvelle phase qui durera jusqu'au 2 juin et qui permettra de vérifier que les mesures mises en œuvre permettent de maîtriser l'épidémie. Cette période permettra en outre d'esquisser les mesures pour la nouvelle phase qui commencera à partir de cette date.

 

Dossier:
Septième semaine de confinement en France (46)

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Sans commentaire: Moscou ne se prononce pas sur une supposée expulsion mutuelle de diplomates avec Paris
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Tags:
Covid-19, confinement, France, Édouard Philippe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook