France
URL courte
Septième semaine de confinement en France (46)
18233
S'abonner

La carte provisoire, dévoilée jeudi par le ministre de la Santé Olivier Véran et qui départage les départements pour la mise en oeuvre d’un déconfinement plus ou moins strict a suscitée une polémique après le classement en «rouge» du Lot et du Cher.

Le classement en «rouge» des départements du Lot et du Cher sur la carte établie en prévision du déconfinement est sans doute dû à des erreurs de comptage, ont indiqué vendredi les agences régionales de santé (ARS) d’Occitanie et du Centre.

Cette carte provisoire, dévoilée jeudi par le ministre de la Santé Olivier Véran, départage les départements pour la mise en oeuvre d’un déconfinement plus ou moins strict.

Dans le Lot, «qui ne figure pas à ce stade parmi les plus impactés par l’épidémie», ce classement «a suscité des incompréhensions fortes et légitimes», a reconnu l’ARS Occitanie dans un communiqué publié dans la nuit et cité par l'AFP.

L’ARS explique que cette carte prend en compte un indicateur comparant le nombre de passages aux urgences pour suspicions de coronavirus au nombre total d’admissions.

Or «une analyse rapide de ces données a conclu qu’un nombre de prélèvements récemment effectués par des services d’urgence lotois avaient conduit (..) à surévaluer le pourcentage de passages aux urgences pour suspicion de coronavirus par rapport à la réalité», selon l’ARS Occitanie.

«L’indicateur retenu au niveau national s’en est trouvé vraisemblablement faussé pour le département du Lot», a-t-elle ajouté, soulignant que les données «imputées par erreur» allaient être rectifiées.

«Des erreurs de données»

Concernant le Cher, «on estime qu’il y a eu des erreurs de données et l’objectif est que la correction puisse être apportée le plus rapidement possible», a déclaré Christophe Lugnot, directeur de cabinet de l’ARS Centre.

Selon les derniers chiffres publiés jeudi par ces ARS, le Cher compte actuellement trois personnes testées positives en réanimation (une seule pour le Lot) et a enregistré 129 décès (16 pour le Lot) depuis le début de l’épidémie.

Le président du département du Lot, Serge Rigal, a lui exprimé son mécontentement pour cette «erreur de l’année» dans un courrier au ministère de la Santé.

«Dès jeudi soir (…) nous avons compris qu’il s’agissait d’une erreur de comptage. C’est l’erreur de l’année!», a-t-il déclaré dans un communiqué, affirmant qu’il fallait «maintenant rassurer la population sur la circulation réelle du virus».

Jeudi, l’ARS de Corse avait déjà reconnu un doute sur le classement de la Haute-Corse en rouge, indiquant que «les modalités du codage par le centre hospitalier de Bastia entrainent une surestimation du nombre de passages aux urgences pour Covid».

Dossier:
Septième semaine de confinement en France (46)

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
Olivier Véran, erreurs, déconfinement, carte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook