France
URL courte
1171
S'abonner

Des dauphins ont été observés au large d'Honfleur et Trouville par des agents de la Maison de l'estuaire, association en charge de la réserve naturelle de l'embouchure de la Seine, qui ont partagé une vidéo de cette «belle rencontre».

C’est en procédant à un comptage ornithologique dans la Réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Seine que des agents de la Maison de l’estuaire ont eu la chance d’observer au large de Trouville et d’Honfleur, dans le Calvados, non pas des oiseaux, mais bel et bien des dauphins. Et ils se sont empressés de partager sur les réseaux sociaux des images de cette «belle rencontre».

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Maison de l'Estuaire (@estuaireseinenature)

Les agents constatent que dans l’estuaire, les marsouins sont plus courants que les dauphins et expliquent la différence: elle réside notamment dans la nageoire dorsale et la longueur du rostre de ces cétacés.

Les animaux de retour

Les rues de nombreuses villes du monde étant désertées par leurs habitants à cause du confinement imposé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, elles sont investies par les animaux.

Ainsi, la brigade maritime de Marseille a elle aussi fait une «merveilleuse rencontre» avec des dauphins dans les calanques.

Des crocodiles sont venus se prélasser sur des plages mexicaines fermées pour cause de propagation du coronavirus.

Enfin, des sangliers ont été aperçus en Israël, des chèvres au Pays de Galles et des manchots ont été vus arpentant les rues d’une ville d'Afrique du Sud.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
dauphins, France, Seine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook