France
URL courte
128630
S'abonner

Les précautions prises par un cultivateur de cannabis francilien pour conserver son anonymat lors d’un reportage sur M6 n’ont pas empêché la police de l’identifier. Son business a été démantelé et lui-même placé en garde à vue. Il s’était félicité de l’explosion de son chiffre d’affaires en plein confinement à la télévision.

Un habitant de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a accepté de participer à un reportage diffusé sur la chaîne de télévision M6, dans lequel il a confié cultiver et trafiquer du cannabis, relate Le Parisien.

Ce «jardinier» a fait savoir qu’actuellement les filières classiques ne fonctionnaient plus et qu’il connaissait ainsi une affluence de clientèle et que son chiffre d’affaires avait explosé.

Ses confidences ne sont pas passées inaperçues pour la police qui n’a pas tardé à l’identifier.

Une surveillance a été organisée aux abords de son domicile à Rosny-sous-Bois. Jeudi 30 avril, les policiers sont intervenus alors qu’il livrait de l’herbe à un client.

Pris en flagrant délit, le cultivateur, sa compagne et l’acheteur ont été interpellés et placés en garde à vue.

723 grammes d’herbe saisis, 145 plants de cannabis découverts

723 grammes d’herbe de cannabis et 1.800 euros en espèces ont été saisis pendant la perquisition.

Une seconde perquisition a été effectuée dans un pavillon de Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne) où poussaient 145 plants de cannabis (93 petits plants et 52 gros pieds). 1.500 euros y ont été également saisis.

Toute une installation pour la culture des végétaux avait été montée dans le pavillon composée d’une tente et de lampes chauffantes.

L'enquête a été confiée au commissariat local, selon le journal.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
cannabis, trafic, Seine-Saint-Denis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook