France
URL courte
3517105
S'abonner

Un entrepôt géant, qui aurait abrité des masques chirurgicaux, a été détruit par un incendie dans la commune de Pantin, au nord-est de Paris, ont déclaré les pompiers parisiens. Selon les médias, la piste criminelle n’est pas exclue.

Un incendie a ravagé ce samedi 2 mai un entrepôt de textile de 7.000 m2 à Pantin, non loin de Bobigny, dans la banlieue nord-est de Paris, ont annoncé les pompiers.

​«Ce matin, peu avant 05h00, les pompiers de Paris sont appelés pour feu sur la commune de Pantin (93). Lorsque les secours se présentent, ils constatent qu’un incendie est en train de ravager un entrepôt à usage de stockage de textiles de 7.000 m2 environ», a annoncé la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) .

Les soldats du feu ont dû appeler «d’importants moyens de renfort» pour empêcher la propagation des flammes aux entrepôts voisins. Ils ont mis trois heures pour éteindre les flammes en utilisant des lances-canons et des bras élévateurs.

L’incendie n’a pas fait de blessés, précisent les pompiers.

Des masques chirurgicaux brûlés?

Plus de 150 pompiers ont été mobilisés, note Le Parisien qui affirme qu’outre les conteneurs de textiles, le hangar logistique abritait une quantité encore non précisée de masques chirurgicaux, indispensables en cette période de pandémie de coronavirus.

L’entrepôt se trouvait dans la zone industrielle des Vignes qui comprend plusieurs bâtiments où les grossistes en vêtements stockent des marchandises importées d’Asie, selon Le Parisien.

Une enquête a été lancée par le commissariat local. Pour l’instant, l’origine et la nature de l’incendie sont inconnues, mais la piste criminelle n’est pas écartée, d’après le journal.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
masques, pompiers, incendie, Bobigny, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook