France
URL courte
14189
S'abonner

Des policiers de plusieurs villes des Yvelines ont été attaqués durant la nuit du 4 au 5 mai, visés par des tirs de mortier, caillassés ou pris dans des guets-apens, indique Actu17. Suite à cette série d’agressions ayant fait deux blessés parmi les forces de l’ordre, aucun suspect n’a été interpellé.

Sur fond de la récente série de violences urbaines ayant touché la banlieue parisienne, les forces de l’ordre de plusieurs villes des Yvelines ont été prises pour cibles par divers groupes d’agresseurs la nuit du 4 au 5 mai, relate Actu17.

À Sartrouville, les fonctionnaires ont été pris à partie trois fois en une seule nuit. Pendant un contrôle d’identité, ils ont été agressés par une dizaine de personnes ayant chargé des mortiers d’artifice. Afin de reprendre le contôle, les policiers ont tiré des lacrymogènes.

Selon Actu17, 40 minutes plus tard, de nouveaux affrontements ont éclaté. Répondant à des tirs de mortier, les forces de l’ordre ont tiré avec leur lanceur de balles de défense. Vers une heure du matin, une autre intervention policière ayant pour but de disperser un rassemblement d’une centaine de personnes a également été suivi de tensions.

Pris dans un guet-apens

La même nuit, les policiers sont tombés dans un guet-apens organisé à Plaisir. Des agresseurs ont placé des conteneurs de poubelles sur la route pour viser les agents de la Brigade anticriminalité (BAC) et une patrouille avec des tirs de mortier. Cette attaque a fait deux blessés légers parmi les forces de l’ordre.

Enfin, pour la deuxième nuit consécutive, les policiers de la BAC ont été visés par des jets de pierres dans la commune des Mureaux, lancés par de nombreux agresseurs, souligne le média.

Aucune interpellation n’a été faite suite à ces actes de violences, souligne-t-il.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
agression, émeutes, tensions, Yvelines, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook