France
URL courte
Huitième semaine de confinement en France (27)
19624
S'abonner

En visite dans une école des Yvelines, Emmanuel Macron s’est désolidarisé des propos de son Premier ministre sur un «risque d’écroulement économique». Quelques heures plus tard, Édouard Philippe a pourtant réutilisé un vocabulaire semblable à l’Assemblée nationale.

Le Président et le Premier ministre semblent partager deux visions différents de l’avenir économique du pays, à en croire les déclarations faites ces derniers jours. 

En effet, en déplacement ce mardi 5 mai dans les Yvelines, Emmanuel Macron a été interrogé sur un «risque d’écroulement économique», propos récemment utilisés par Édouard Philippe devant l’Assemblée nationale. Le chef de l’État a dit ne pas utiliser «ces grands mots», présentant une vision plus optimiste de l’avenir.

«Je n'ai pas ces grands mots. Je mesure le choc massif économique. Nous sommes une nation forte. Nous avons cette force et crédibilité car le gouvernement a su mener avec courage depuis trois ans les réformes sur lesquelles je m'étais engagé», a-t-il déclaré dans une interview après sa visite.

Le Premier ministre persiste

Une différence de ton qui s’est encore accentuée dans la journée du 5 mai, lorsqu’Édouard Philippe a de nouveau parlé d’«effondrement de la production» et de «catastrophe sociale» devant l’Assemblée nationale, quelques heures à peine  après l’intervention du Président.

«Aussi vrai que nous sommes prudents, nous ne pouvons pas rester immobiles. Sinon c’est un autre risque auquel nous allons devoir faire face. Celui de très mauvaises nouvelles économiques pour le pays. Celui de l'effondrement de la production. De l'incapacité de la redistribution. D'une catastrophe sociale à la sortie. D'une catastrophe pédagogique», a-t-il affirmé à l’Assemblée.

Une différence de vocabulaire qui vient encore s’ajouter à la cacophonie qui règne dans les hautes sphères de l’État, alors que le Sénat a rejeté ce lundi 4 mai le plan de déconfinement proposé par le gouvernement.

Dossier:
Huitième semaine de confinement en France (27)

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
Covid-19, économie, déconfinement, Édouard Philippe, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook