France
URL courte
3820048
S'abonner

Selon Le Canard Enchaîné, Emmanuel Macron était alerté des dangers du coronavirus dès le mois de décembre, soit plusieurs semaines avant l’arrivée de l’épidémie en Europe.

L’ambassadeur de France à Pékin, Laurent Bili, a alerté le Quai d’Orsay et l’Élysée en décembre sur les dangers de cet alors nouveau virus signalé à Wuhan, affirme Le Canard Enchaîné dans ses colonnes.

Mais, comme le relate le journal satirique, Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Macron n’en ont tenu aucun compte. En outre, le ministre des Affaires étrangères n’a organisé le rapatriement des ressortissants français que fin janvier.

«Quand sont parvenues à Paris les informations relatives à l’apparition d’un nouveau virus, il était encore possible, pour un Président conscient de ses responsabilités, de constituer un bon stock de masques, de tests et de respirateurs. Mais Macron n’a pas trouvé le temps d’y penser », souligne le média.

Un nouveau «patient zéro» français

Yves Cohen, chef du service réanimation des hôpitaux Avicenne à Bobigny et Jean-Verdier à Bondy (Seine-Saint-Denis), a affirmé le 3 mai sur le plateau de BFM TV qu’un patient avait été contaminé par le coronavirus dès le 27 décembre 2019, soit environ un mois avant les trois premiers cas recensés officiellement par la France.

Yves Cohen a également précisé à BFM TV que l’homme avait été malade 15 jours et avait contaminé ses deux enfants, mais pas sa femme.

Cette nouvelle information a chamboulé la chronologie du début de l’épidémie de Covid-19 dans l’Hexagone. Les trois premiers patients testés positifs en France l’avaient été le 24 janvier.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Tags:
Canard Enchaîné, Wuhan, Pékin, épidémie, Covid-19, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook