France
URL courte
9186
S'abonner

La possibilité de réouverture des plages au cas par cas et à condition d’accomplir des aménagements suffisants pour garantir la distanciation physique a réjoui les maires du littoral. Cela leur pose cependant certains problèmes, lesquels ont été confiés au Parisien.

Alors que «la règle générale restera la fermeture», les préfets pourront accorder un accès aux plages, lacs et centres nautiques sur demande des maires, a annoncé jeudi Christophe Castaner en marge de la présentation par Édouard Philippe des modalités du déconfinement.

Les propos du ministre de l’Intérieur ont été accueillis avec soulagement par de nombreux élus du littoral qui avaient émis des demandes de réouverture.

«C'est un signal d'ouverture fort après une décision brutale qui n'avait comme seule justification le risque d'afflux de touristes», a fait savoir au Parisien Ronan Loas, maire (DVD) de Ploemeur (Morbihan), ajoutant être ravi que les habitants de sa commune et de celles environnantes puissent en profiter.

Une sortie attendue par des millions de personnes

«Ce sont 20 millions de personnes qui sont à moins de 100 km du littoral, toutes ces personnes-là attendaient cette sortie», lui fait écho Christophe Sueur, maire de Saint-Pierre-d'Oléron (Charente-Maritime).

Cependant, la condition avancée par M.Castaner pour la réouverture, à savoir «un dispositif et des aménagement suffisants pour permettre la distanciation physique», implique des problèmes à résoudre.

Pénurie de personnel et nécessité de concertation

«Avec 17 km de plages, et seulement trois à quatre policiers municipaux qui ont déjà bien à faire pour le filtrage des marchés, je ne sais pas comment je vais pouvoir faire», a indiqué au journal Ronan Loas.

Selon lui, il faudrait ouvrir le maximum de plages et se concerter entre communes du littoral pour éviter que les gens ne se concentrent seulement sur quelques-unes.

L’élu fait cependant confiance à ses administrés et espère qu’ils feront montre d’esprit de responsabilité.

«Si le civisme n'est pas au rendez-vous, je refermerai!», indique-t-il.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Tags:
ouverture, plages, Christophe Castaner
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook