France
URL courte
19551
S'abonner

À l’issue d’une course-poursuite, deux hommes ont été interpellés dans le Morbihan. L’un d’eux, fiché S pour radicalisation, avait été incarcéré mais ensuite libéré à la mi-avril en raison de la crise du Covid-19.

Près de 10.000 détenus ont été libérés par le ministère de la Justice entre le 15 mars et le 15 avril, face à la pandémie de coronavirus. Un détenu de 18 ans, fiché S (sûreté de l’État) pour radicalisation et libéré prématurément à la mi-avril, a été interpellé à nouveau le 5 mai, relate Le Télégramme.

Par le passé, il avait été incarcéré pour des faits de violences, et avait été condamné en 2018 pour apologie du terrorisme. Il était au volant à Hennebont, dans le Morbihan, lorsqu’il a refusé de s’arrêter sur l’ordre de policiers et a pris la fuite, provoquant une course-poursuite à une vitesse jusqu’à 180 km/h.

Le fuyard s’est engagé sur la RN 165 où il a tenté de se débarrasser des forces de l’ordre. La course folle du mis en cause et son passager s’est terminée près de 50 kilomètres plus loin, sur un rond-point à Vannes.

Pas de dommages importants

La voiture a ensuite percuté un autre véhicule et a fait plusieurs tonneaux. Les fuyards ont été légèrement blessés et ont été interpellés.

Lors de la course, le jeune homme a jeté par la fenêtre une arme de poing de calibre 7,65, laquelle s’est enfoncée dans le radiateur de la moto de l’un des policiers qui n’a cependant pas été endommagé.

De surcroît, le conducteur du véhicule n’avait pas de permis de conduire. Il est en outre poursuivi pour refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger d’autrui, violences sur personne dépositaire de l’autorité publique et transport d’arme de catégorie B. Son passager est poursuivi pour transport d’arme de catégorie B.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
course-poursuite, interpellation, Morbihan, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook