France
URL courte
Huitième semaine de confinement en France (27)
211531
S'abonner

Au moins neuf personnes ont été testées positives au Covid-19 après des obsèques en Dordogne qui, violant la limite imposée, avaient rassemblé plus de 100 personnes. Or, «ce virus est encore là et il circule», a souligné Jérôme Marty, président du syndicat de l'Union française pour une médecine libre (UFML).

Un nouveau foyer de Covid-19 a été découvert en Dordogne, «preuve que rien n'est fini», a déclaré sur Franceinfo le docteur Jérôme Marty, médecin généraliste et président du syndicat de l'Union française pour une médecine libre (UFML).

L'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a fait savoir que 127 personnes avaient été testées pour le nouveau coronavirus après des obsèques, le 24 avril. Neuf personnes sont positives au Covid-19 jusqu’ici.

«Ce virus est encore là et il circule, y compris dans les zones où le temps est calme puisque la Dordogne n'a eu jusqu'à présent que 10 décès liés au Covid-19», a fait remarquer Jérôme Marty.

Franceinfo a notamment demandé si ce nouveau foyer de contamination était une preuve de la nécessité impérieuse de respecter les règles de sécurité sanitaire.

«C'est la preuve que rien n'est fini […] Dans ce cas précis, nous étions dans la configuration la plus simple: un rassemblement au cours d'obsèques», a-t-il précisé, ajoutant que la limite de personnes présentes à la cérémonie avait été dépassée.

Il a fait remarquer qu’en Dordogne il avait été facile de remonter les chaînes de contamination, mais que dans d'autres cas plus compliqués, il faudrait les rechercher en plusieurs endroits du territoire.

«Ce virus va continuer à nous accompagner»

Toujours selon Jérôme Marty, nombreux sont ceux qui ont la bonne attitude face au Covid-19, mais beaucoup ont tendance à se relâcher. Or, il est important de redoubler de vigilance, car «rien n'est fini et tout peut recommencer».

«Ce virus va continuer à nous accompagner. Et il faut vraiment, mais alors vraiment, que ça alerte les gens sur le respect des gestes barrières et le port du masque. Les remontées du terrain que l'on peut avoir aujourd'hui nous montrent qu'il y a un véritable relâchement», a encore noté Jérôme Marty.

Répondant à une question sur les rassemblements, qui seront limités à 10 personnes à partir du 11 mai, Jérôme Marty a estimé que ceux-ci pourraient être autorisés, mais sous certaines conditions.

«Il faut surtout que les médecins, les personnels soignants, les politiques et les médias fassent bien passer le message que rien n'est fini. Plus que jamais, il faut respecter les gestes barrières et le port du masque.»

Il a rappelé dans ce contexte qu’il était nécessaire de rendre davantage de masques disponibles, car il restait toujours des endroits où il n’y en avait pas.

Dossier:
Huitième semaine de confinement en France (27)

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
Tags:
virus, masques, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook