France
URL courte
8520
S'abonner

Quatre employés d’un abattoir en Vendée ont été testés positifs au Covid-19. Un dépistage avait été effectué samedi sur une grande partie des salariés, et les premiers résultats démontrent que le virus est toujours bien présent, même dans une région réputée peu touchée.

Dimanche 10 mai, quatre employés d’un abattoir de volailles de la société Arrivé, à Essarts-en-Bocage (Vendée), ont été testés positifs au Covid-19. Une vaste campagne de dépistage, qui concerne l’ensemble des employés, est toujours en cours, a rapporté Le Parisien.

Les premiers résultats ont été révélés par l’Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture de Vendée. L’entreprise avait été prévenue une semaine plus tôt que plusieurs personnes sur son site auraient pu contracter le virus. Dès lors, le groupe agro-alimentaire a décidé de faire tester l’ensemble de son personnel, a indiqué France 3.

L’ARS devra désormais enquêter sur les personnes qui ont pu être en contact avec les infectés, en tenant compte de la période d’incubation du coronavirus. «Toute personne considérée à ce titre comme sujet contact sera aussi testée et invitée à s'isoler dans l'attente des résultats», précise le communiqué. Ce lundi, une deuxième série de tests sera effectuée sur les 400 employés de l’entreprise qui n’en ont pas encore bénéficié.

L’abattoir de la société Arrivé avait poursuivi son activité en période de confinement, considéré comme un secteur indispensable. «Les collaborateurs de la société Arrivé font preuve d'une grande mobilisation pour assurer le bon approvisionnement des supermarchés et continuer à nourrir nos concitoyens», a assuré la direction, ajoutant que des mesures sanitaires strictes ont été mises en place pour protéger les employés.

D’autres clusters en France

L’ouest de la France, pourtant peu touché par l’épidémie jusqu’ici, a vu apparaître d’autres foyers épidémiques juste avant le déconfinement. En Dordogne, neuf nouveaux cas ont été détectés, tous avaient assisté à des funérailles fin avril. L’ARS a fait dépister une centaine de personnes qui s’y trouvaient. La famille du défunt a toutefois affirmé avoir respecté les gestes barrières pendant la cérémonie.

Le Parisien a également évoqué plusieurs cas positifs chez des membres du personnel d’un collège de Chauvigny, dans le département de la Vienne. Ceux-ci préparaient la rentrée des classes, laquelle a donc dû être reportée. Leurs collègues ont également fait l’objet d’un test de dépistage.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
Agence régionale de santé (ARS), épidémie, abattoir, Vendée, Covid-19, foyer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook