France
URL courte
Premier déconfinement en France (70)
13207
S'abonner

73% des télétravailleurs français voudraient avoir la possibilité de continuer à travailler à distance à l’issue de la période de confinement, selon un récent sondage.

Une vaste majorité des télétravailleurs français souhaitent pouvoir poursuivre cette pratique après le déconfinement de manière régulière (pour 32%) ou ponctuelle (41%), témoigne une étude de CSA pour Malakoff Humanis.

D’ailleurs, 35% des salariés espèrent que cette période de télétravail en confinement finira par modifier la position de leur entreprise vis-à-vis du travail à distance. Cependant, 54% des sondés estiment ne pas avoir bénéficié d’un accompagnement lors de la mise en place du télétravail depuis le début du confinement.

Dégradation de la santé et tensions avec les familles

Dans le même temps, 39% des télétravailleurs font état une dégradation de la qualité du lien social, et 28% d’entre eux indiquent vivre des tensions avec leur entourage familial, selon le sondage.

30% des télétravailleurs estiment que leur santé psychologique s’est dégradée tout comme leur santé physique (25%), tandis que 45% des sondés affirment avoir du mal à se déconnecter du travail.

Si la perception du télétravail reste globalement positive avec une note moyenne de 7,9/10, elle est pourtant en baisse puisqu’elle était de 9/10 fin 2019. L’étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.010 employés d’entreprises du secteur privé d’au moins 10 salariés.

Dossier:
Premier déconfinement en France (70)

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook