France
URL courte
81128
S'abonner

Une vaste opération policière a été déployée à Laxou, en Meurthe-et-Moselle, où un ancien prisonnier dans une résidence avait menacé sur les réseaux sociaux de tirer sur une «personne haut placée». Les enquêteurs y ont retrouvé un pistolet de calibre neuf millimètres.

Dans la matinée du dimanche 10 mai, les policiers du RAID et du service régional de police judiciaire (SRPJ) sont intervenus dans une résidence pour personnes en difficultés sociales à Laxou (Meurthe-et-Moselle). L’homme de 34 ans qu’ils ont interpellé avait proféré des menaces sur les réseaux sociaux quelques jours plus tôt.

L’individu tenait des propos très inquiétants, a rapporté L’Est républicain. Il a précisé que «lors du déconfinement», il allait «utiliser son arme» contre une «personne haut placée», a indiqué François Pérain, procureur de Nancy. Les enquêteurs ont saisi un pistolet de calibre neuf millimètres à son domicile.

Le mis en cause était défavorablement connu des services de police et avait déjà été condamné par le passé à une peine de prison ferme, notamment pour détention d’arme. Il a été placé en garde à vue pour «détention non autorisée d’arme par personne déjà condamnée», «détention d’arme malgré l’interdiction judiciaire» et «provocation à la commission d’un crime ou délit par moyen de communication électronique».

Une expertise psychiatrique demandée

Toujours selon L’Est républicain, le procureur a demandé une expertise psychiatrique du trentenaire, lequel avait justifié son message sur le Net par «un délire». Son audition en comparution immédiate est prévue ce lundi, et d’autres qualifications pourraient être retenues contre lui, à moins que son examen psychiatrique le conduise tout droit dans un établissement spécialisé.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Tags:
garde à vue, expertise, réseaux sociaux, arme à feu, menace, intervention, RAID
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook