France
URL courte
4224
S'abonner

Un homme d’une vingtaine d’années, interpellé en 2019 par des hommes du GIGN et connu de la justice pour de nombreux vols, a été libéré sur décision d’un juge.

Le confinement s’est avéré une aubaine pour un homme interpellé en septembre dernier à Guillerval, dans l’Essonne, alors qu’il participait à un vol en bande organisée, rapporte Le Parisien.

L’intéressé avait été repéré par des hommes du GIGN en compagnie de trois autres individus en train de piller une société de transport. Ses trois demandes de remise en liberté, formulées depuis le 20 septembre 2019, n’avaient pas abouti.

Néanmoins, il y a un mois, ce détenu a été libéré sur décision d’un juge des libertés et de la détention en un coup de fil, indique le journal tout en soulignant que l’homme, âgé d’une vingtaine d’années, était «connu de la justice pour de nombreux vols».

Le Parisien rappelle qu’à la date du 15 avril, les prisons françaises ont libéré près de 10.000 personnes, conséquence d’une augmentation des sorties en raison de la crise sanitaire, et d’une baisse des entrées.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
L’affaire Floyd illustre ce que les politiciens en France «ne veulent pas mettre en avant»
Tags:
prison, confinement, GIGN, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook