France
URL courte
14817
S'abonner

Alors que le lundi 11 mai a marqué le premier jour du déconfinement progressif en France, des dizaines de personnes se sont retrouvées sur les quais du canal Saint-Martin à Paris. Face à ces négligences, le président du syndicat de médecins MG France a appelé à la prudence ces prochaines semaines en rappelant «le risque de revenir en arrière».

Invité de Franceinfo mardi 12 mai, Jacques Battistoni, président du syndicat de médecins MG France, a appelé à faire preuve de prudence pendant les premières semaines du déconfinement progressif, car il existe toujours «le risque de revenir en arrière et de reprendre des mesures plus sévères».

«Si on prend tous l'habitude de se retrouver un peu comme avant, on va prendre des risques majeurs et on risque de se retrouver dans la même situation qu'au début du mois de mars, où on a été obligés de rentrer dans le confinement», a-t-il déclaré au micro de la radio en commentant les rassemblements de dizaines de personnes sur les quais du canal Saint-Martin à Paris lundi 11 mai.

Selon lui, les parcs et jardins doivent rouvrir progressivement mais avec des mesures barrières efficaces pour éviter une trop forte densité de badauds pouvant entraîner une contamination des uns et des autres.

«Le risque de revenir en arrière»

Jacques Battistoni estime que pour comprendre si le déconfinement fonctionne, il faudra deux ou trois semaines, comme pour le début du confinement. «Donc il va falloir être très prudents pendant tout ce temps».

«C'est au début du mois de juin qu'on saura si, effectivement, on peut progressivement diminuer un petit peu les contraintes qui pèsent sur les gens. Avec toujours le risque de revenir en arrière et de reprendre des mesures plus sévères, à l'instar d'autres pays», a-t-il indiqué en rappelant également la nécessité de porter un masque dans l'espace public.

Rassemblements sur les quais

© REUTERS / Eric Gaillard
Jacques Battistoni est intervenu après que plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées dans la soirée du lundi 11 mai sur les berges du canal Saint-Martin, pour célébrer la fin de 55 jours de confinement lié à l'épidémie de Covid-19.

En négligeant les gestes barrières, elles ont été délogées par la police. Par la suite, Didier Lallement, préfet de police de Paris, a interdit la consommation d'alcool «sur les berges du canal Saint-Martin et sur l'ensemble du linéaire des voies sur berges dans la capitale» pour prévenir l’affluence.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
Paris, Covid-19, France, déconfinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook