France
URL courte
12366
S'abonner

Après la publication par Mediapart d'un article sur «des humiliations à répétition» commises par Laetitia Avia dénoncées par ses cinq ex-collaborateurs, Sibeth Ndiaye a fait état de «rumeurs de presse» et l'a félicitée pour son travail effectué «avec beaucoup de brio» contre la haine en ligne. Sa proposition de loi doit être votée ce 13 mai.

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a dénoncé «des rumeurs de presse» concernant Laetitia Avia et a salué son travail à l'occasion du traditionnel point-presse suivant le Conseil des ministres.

Sa déclaration intervient après les révélations de Mediapart sur des «humiliations à répétition» et des «propos à connotation sexiste, homophobe et raciste» de Laetitia Avia, selon les témoignages de cinq anciens collaborateurs parlementaires recueillis par le média.

Son travail apprécié

La porte-parole a «chaleureusement» salué le travail de la députée LREM «en matière de lutte contre la discrimination, de lutte contre la haine sur les réseaux sociaux».

«Elle en a témoigné en portant avec beaucoup de brio une proposition de loi que vous connaissez aujourd’hui», a ajouté Mme Ndiaye.

Elle a également confirmé que Laetitia Avia avait l’intention de porter plainte «pour diffamation», comme annoncé sur Twitter le 12 mai, suite à cette publication, soulignant qu'«aucun [de ses anciens collaborateurs, ndlr] ne s’est jamais plaint de harcèlement».

L’article de Mediapart a été publié la veille du vote final de la loi proposée par cette députée LREM contre la haine en ligne, prévu ce 13 mai à l’Assemblée nationale.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
haine, loi, Assemblée nationale, Mediapart, Sibeth Ndiaye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook