France
URL courte
2129
S'abonner

Avant de rentrer en région parisienne après les obsèques de leur grand-mère, des Franciliens ont découvert deux de leurs véhicules vandalisés: six pneus sur huit avaient été crevés en pleine période de confinement.

Une famille de six personnes est venue de région parisienne, le 3 mai, en Dordogne pour assister aux funérailles de leur mère et grand-mère, décédée lors d’une chute à l’âge de 92 ans. Alors qu’ils allaient reprendre la route, ils ont découvert que des pneus de leurs deux voitures avaient été crevés, révèle France Bleu Périgord.

Arrivés en possession du certificat de décès justifiant leur déplacement en toute légalité, ils se sont installés dans un gîte de Simeyrols, dans le sud du département. Les deux filles de la défunte, le compagnon de l’une d’elle et trois petits-enfants ont assisté à la cérémonie au funérarium qui a eu lieu le lendemain. Les obsèques se sont déroulées le 5 mai.

Mais au moment de prendre le chemin du retour, au lendemain de la cérémonie, ils ont constaté que sur les deux voitures, six des huit pneus avaient été crevés. Une plainte a donc été déposée à la gendarmerie de Carlux.

Un «grand n’importe quoi»

Contacté par Sud-Ouest, le maire de Simeyrols a déploré un «grand n’importe quoi».

«C’est un comportement inadmissible mais aussi dangereux», a dénoncé Vincent Flaquière, faisant allusion au fait que cet acte de vandalisme risquait d’augmenter les occasions de contamination durant le déplacement.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Moyen-Orient: nouvelle Guerre froide entre la Chine et les États-Unis
Tags:
vol, pneu, obsèques, confinement, Dordogne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook