France
URL courte
18394
S'abonner

Le directeur de l'IHU, qui prône la chloroquine pour lutter contre le coronavirus, compte un grand nombre d'admirateurs et est déjà devenu une figure emblématique. Ainsi, un Marseillais a décidé de se faire tatouer son visage sur la cuisse.

Pratiquement inconnu il y a quelques mois, le professeur Didier Raoult, défenseur du fameux remède à base de chloroquine, est devenu une figure publique en France et surtout à Marseille, où est basé son Institut hospitalo-universitaire. 

L’infectiologue, avec ses cheveux longs, sa barbe et ses lunettes, apparaît régulièrement sur les plateaux TV et dans les journaux. Un Marseillais âgé de 29 ans s’est même fait tatouer le visage de son idole sur la cuisse. 

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Pascal SqualeTattoo (@pascal_squaletattoo)

Le tatouage a été relayé sur les réseaux sociaux par Pascal Squale Tattoo, qui l'a réalisé. Sous le visage de Didier Raoult se trouve par ailleurs l'inscription «Made in Marseille».

Lire aussi:

Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Un gang de voleurs de 4x4 démantelé à Paris, il envoyait ses larcins en Afrique
Tags:
chloroquine (chloroquinine), Marseille, tatouage, Didier Raoult, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook