France
URL courte
62335
S'abonner

Quelque 600 personnes ont assisté à des funérailles vendredi à Compiègne, dans l’Oise, malgré la limitation des rassemblements à 20 personnes. La police est intervenue pour réguler la circulation mais n’a pas dressé de contravention.

Vendredi 15 mai, près de 600 personnes se sont rassemblées dans le cimetière Nord de Compiègne (Oise) pour l’enterrement d’un jeune homme décédé la semaine dernière d’une crise cardiaque en pleine rue, a rapporté Le Parisien. Si le déconfinement prévoit un allègement des mesures de rassemblement, la préfecture a rappelé que ceux-ci ne peuvent pas compter plus de 20 personnes.

«Il était apprécié de tous, nous voulions lui rendre hommage», a témoigné un proche auprès du quotidien. Les personnes endeuillées avaient été prévenues sur les réseaux sociaux: pas d’attroupements, port du masque, etc. Cela ne les a pas empêchées de se rassembler en un nombre 30 fois supérieur à la limite autorisée.

Des unités de la police nationale et municipale se sont rendues sur place et ont rapidement été dépassées par la circulation autour du cimetière.

«Nous sommes intervenus pour gérer le flux de voitures mais nous n'avons dressé aucune contravention, explique une source policière. C'était un moment de recueillement pour la famille et les amis. Des modérateurs étaient là, cela s'est passé dans le calme», a assuré un agent au Parisien.

Un autre enterrement une semaine plus tôt

Une centaine de personnes s’étaient rassemblées dans le même cimetière de Compiègne samedi 9 mai, alors que les mesures de confinement étaient encore en vigueur. Là non plus, les forces de l’ordre n’avaient pas sanctionné les participants à la cérémonie, précisant qu’aucune infraction n’avait été constatée. «Tout s’est déroulé de manière calme et respectueuse, avec discernement sur les impératifs et obligations de chacun», avait précisé une source policière.

Lire aussi:

Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
situation sanitaire, attroupement, police, déconfinement, Oise, enterrement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook