France
URL courte
172051
S'abonner

Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné un homme de 29 ans à cinq ans de prison ferme pour avoir jeté un cocktail Molotov en direction de gendarmes mobiles pendant une manifestation des Gilets jaunes en janvier 2019 à Toulouse.

À la veille d’une nouvelle manifestation des Gilets jaunes ce samedi, un homme qui avait participé à plusieurs d’entre elles a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Toulouse (Haute-Garonne) pour des faits ayant eu lieu en janvier 2019, rapporte La Dépêche.

En possession de plusieurs cocktails Molotov, l’individu avait été interpellé lors d’une manifestation d’avril 2019 en train d’incendier une barricade et un véhicule en stationnement. Auparavant, le 26 janvier 2019, il avait lancé un engin incendiaire sur deux gendarmes mobiles positionnés dans la rue de Metz, lesquels avaient pris feu.

Les faits

Après un an de détention provisoire, le suspect, sans véritable passé judiciaire et exerçant en tant que chef d’équipe dans le nettoyage, a été mis en examen pour «tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique». Il a finalement été jugé pour «violences volontaires» aggravées.

L’engin incendiaire avait explosé sur les militaires qui avaient pris feu. Cela avait conduit à une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours.

«Même pas dans un moment d’affrontement», a souligné le procureur Francis Boyer.

«Vous dites que vous n’avez pas regardé le résultat. Le voilà!», a déclaré l’avocate des gendarmes, une photo à l’appui montrant des flammes de deux mètres de haut et deux militaires en feu. «Derrière le casque, il n’y a pas une cible comme vous l’avez dit en garde à vue. Non, il y a des hommes comme vous, de votre âge, à un mois près.» 

Aucune explication

Devant le tribunal, le prévenu n’a pas donné d’explication sur ses motivations. Il a été condamné à cinq ans de prison ferme avec maintien en détention et une indemnité de 1.500 euros à payer aux deux gendarmes, dans l’attente d’une expertise.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
manifestation, gendarmes, condamnation, Toulouse, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook