France
URL courte
782
S'abonner

Un technicien de dératisation, soupçonné depuis plusieurs semaines de fournir de la drogue aux détenus, a été interpellé le 15 mai dans la prison de Fresnes et placé en garde à vue. Un chien spécialement dressé a permis de découvrir les stupéfiants cachés dans son véhicule utilitaire.

Un employé d'une société de dératisation âgé de 31 ans a été placé en garde à vue à L'Haÿ-les-Roses, en Île-de-France. Il a été interpellé dans la prison de Fresnes après qu’environ 360 grammes de cannabis et d'autres produits ont été découverts dans son véhicule de service, relate Le Parisien.

Il était connu des surveillants, «mais depuis quelque temps, il était soupçonné», selon l'un d'entre eux. Le 15 mai, lors du contrôle, l’équipe locale d'appui et de contrôle (Elac) était accompagnée d'un chien spécialisé dans les stupéfiants, lequel a exploré le véhicule et a marqué à plusieurs endroits.

Remise d'objet illicite à détenu

Une fouille approfondie a permis de découvrir, outre la drogue, deux chargeurs USB et du charbon pour chicha. L’homme a été placé en garde à vue pour détention et transport de produits stupéfiants mais également pour remise d'objet illicite à détenu.

Les parloirs, qui comptent parmi les principales sources d'approvisionnement en matière de stupéfiants dans les prisons, ont été fermés pendant le confinement et n'ont rouvert que le 11 mai dans des conditions plus restrictives qu'habituellement. Par conséquence, les projections depuis l'extérieur jusque dans la cour de la prison auraient légèrement augmenté, ajoute le quotidien.

Lire aussi:

Cet homme potentiellement «dangereux» recherché par la police pour avoir enlevé ses enfants - photo
«Je n’en ai pas les compétences»: quand Dupond-Moretti assurait ne jamais vouloir devenir ministre de la Justice - vidéo
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Tags:
drogue, prison, France, Fresnes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook