France
URL courte
10383195
S'abonner

Le polémiste a été une nouvelle fois épinglé en pleine rue, cette fois par une femme, manifestement musulmane, qui ne semblait pas l’apprécier. Les faits interviennent deux semaines après une agression verbale, plus violente, qui avait conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête.

Il ne fait pas bon marcher dans la rue pour Éric Zemmour, dont les propos à l’encontre de la communauté arabo-musulmane font régulièrement polémique. Il a de nouveau été interpellé en plein Paris, cette fois par une femme.

«Vive l’islam! Vive Allah! Vive Mohammed!», s’est-elle écriée à la vue du polémiste, avec un ton qui ne laissait rien présager d’autre que de l’aversion et du mépris. M. Zemmour l’a simplement saluée d’un «bonjour» avant de poursuivre son chemin. La séquence a été largement partagée sur les réseaux sociaux et a déjà fait réagir quelques personnalités.

«Bientôt, pour se promener tranquillement dans la rue, il faudra un certificat de bonnes intentions islamiques!», s’est indigné le député européen Gilbert Collard. Éric Naulleau, partenaire de longue date de Zemmour à la télévision, a affirmé avoir été témoin de musulmans qui «adressent des paroles d’apaisement ou même de soutien» envers lui et les invite à se manifester davantage en vidéo.

«Je ne suis pas victime ni martyr»

En raison de ses propos sur l’immigration, Éric Zemmour est presque un habitué de ce genre d’interpellation. La dernière en date avait fait couler beaucoup d’encre, le 30 avril, lorsqu’il avait été copieusement insulté par un jeune homme dans la rue. L’extrait avait suscité de nombreuses réactions et débats dans le monde politique et médiatique.

Le polémiste avait d’ailleurs reçu un coup de fil d’Emmanuel Macron, et le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour «violences» et «menaces» en se basant sur la vidéo diffusée sur le Net. «Je ne suis pas victime ni martyr, je défends simplement des idées», avait-il déclaré sur CNews quelques jours après les faits, ajoutant que «des millions de gens vivent la même chose que moi et vivent même pire».

Lire aussi:

«Une opération inadmissible»: LREM se lance dans une campagne d’affichage illégale dans toute la France
Guerre au Haut-Karabakh: «Erdogan cherche à mettre la pression sur Poutine», selon Tahhan
«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Tags:
violences, polémique, agression, musulmans, Paris, interpellation, Eric Zemmour
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook