France
URL courte
295611
S'abonner

Le maire emblématique de Béziers a reproché au gouvernement de ne pas avoir été suffisamment franc avec la population depuis le début de la crise du coronavirus.

Confronté à l’épidémie de Covid-19, le pouvoir français n’a pas joué franc-jeu, a estimé le maire de Béziers Robert Ménard dans un entretien accordé à Valeurs actuelles.

Tout en reconnaissant que l’épidémie «aurait pu se traduire par beaucoup plus de morts», le responsable accuse l’exécutif d’avoir menti aux Français:

«Il est clair, aujourd’hui, que l’exécutif nous a menti, en toute connaissance de cause, sur les masques notamment», constate-t-il. «Ce que je reproche au pouvoir, c’est de ne pas avoir joué franc-jeu. Et d’avoir habillé de pseudo arguments scientifiques des réalités bien triviales: nous n’avions pas assez de masques et pas assez de tests. Le reste n’est que balivernes».

Pouvoir «incapable» d’écouter les élus

Dans le même temps, M.Ménard souligne que la France n’a «jamais eu à choisir, du moins apparemment» entre les patients qui pouvaient être sauvés et ceux qui devaient être abandonnés.

Il salue en outre la prise en charge de plus de 12,5 millions de salariés mis au chômage partiel et le soutien financier accordé aux entreprises «qui, sinon, auraient sombré».

«Je ne veux pas l’oublier même si, encore une fois, je regrette l’arrogance d’un pouvoir incapable de se mettre à l’écoute de ces élus qui se frottent, jour après jour, aux réalités qu’affrontent notre peuple», conclut-il.

Lire aussi:

Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
pandémie, Covid-19, France, Robert Ménard
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook