France
URL courte
1034162
S'abonner

Une nouvelle vidéo postée sur les réseaux sociaux met en lumière la grossièreté dont font preuve des policiers vis-à-vis des «citoyens qui les payent», certains allant jusqu’à déclarer à un passant qu’il ne fallait pas les «faire chier avec [sa] me***».

Certains policiers perdent parfois rapidement patience face à des civils, comme le confirme une vidéo publiée ce 18 mai sur les réseaux sociaux. Les images montrent un homme qui, apparemment pas autorisé à aller jusqu’aux bornes pour les vélos, explique sa situation et demande de le faire à deux représentants des forces de l’ordre.

«Vous pouvez le raccrocher, mon Vélib’?», demande-t-il.

La situation commence alors à déraper.

«Tu vas pas nous faire chier avec ta me***. Tu vas là-bas, tu nous fais pas chier, enc***, et tu montes dans le véhicule», lance l’un des deux policiers.

«C’est bon de voir des policiers si investis dans leur mission au service des citoyens qui les payent», fait ironiquement remarquer celui qui est à l’origine du tweet.

Pas tous les mêmes

D’autres policiers montrent cependant un sang-froid à toute épreuve. Ainsi, en plein confinement, les forces de l’ordre ont procédé au contrôle d’un homme au volant de sa voiture qui, sans même écouter les propos du policiers, ne cesse de répéter après chaque phrase «Je m’en fous».

Mais le policier reste calme. Il indique à l’automobiliste qui n’a pas d’attestation de sortie qu’il devra payer une amende de 135 euros. L’intéressé se fend d’un énième «On s’en fout.»

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
grossièretés, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook