France
URL courte
Le déconfinement en France (47)
24575
S'abonner

La direction générale de la Santé a revu à la baisse le nombre des morts depuis le début de l'épidémie. Il s'agit de 28.022 décès et 143.427 cas confirmés.

La France a recensé 28.022 décès sur 143.427 cas d'infection depuis le 1er mars, a indiqué le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Le total des victimes ayant déjà dépassé la barre des 28.000 le 18 mai (28.239) a été ainsi revu à la baisse.

Selon les nouvelles estimations, le pays a enregistré 217 morts de moins et 524 cas supplémentaires de Covid-19 en l'espace des dernières 24 heures.

Le bilan se répartit entre le milieu hospitalier, où 17.714 personnes sont décédées, et les établissements médico-sociaux et Ehpad avec 10.308 victimes recensées. Dans ses données au 19 mai sur le site du gouvernement, la DGS indique 10.308 décès dans les Ehpad, contre 10.650 lundi.

Hospitalisations

Un total de 18.468 patients restent hospitalisés (contre 19.015 lundi 18 mai). Le solde reste négatif également pour les personnes placées en soins intensifs (1.894 mardi contre 1.998 la veille).

La direction générale de la Santé considère 62.563 personnes comme guéries, alors que 99.258 personnes au total ont été hospitalisées depuis le début de l'épidémie.

​La plupart des hospitalisations (71%) concernent quatre régions: Île-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France. Les territoires d'outre-mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte) constatent 111 hospitalisations, dont 23 en réanimation.

Dossier:
Le déconfinement en France (47)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Le ministre grec de la Défense n'exclut pas un conflit militaire avec la Turquie
Tags:
épidémie, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook