France
URL courte
13718
S'abonner

Interpellé lundi 18 mai dans la soirée pour s’être interposé lors d’une dispute familiale et avoir violenté le fils de sa compagne, Éric Drouet a été placé en garde à vue. Selon Le Parisien, l’ex-figure des Gilets jaunes a demandé un délai pour préparer sa défense.

L’ex-figure des Gilets jaunes Éric Drouet, interpellé le 18 mai pour avoir violenté le fils de sa compagne, a été placé sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès qui aura lieu le 17 juin prochain, relate Le Parisien.

Comme l’a indiqué la présidente du tribunal correctionnel de Pontoise, il lui est reproché d'avoir donné un coup de poing et une gifle au garçon, puis de l'avoir poussé sur le lit et de l'avoir étranglé.

Selon Le Parisien, M.Drouet a demandé un délai pour préparer sa défense.

La justice lui «interdit tout contact avec l'adolescent de 13 ans, sa mère et son père, ainsi que de paraître à Domont, où se sont déroulés les faits», précise le quotidien.

«Pas un acte isolé»

Les faits se sont déroulés le 18 mai dans la soirée. Une violente dispute a éclaté entre la compagne d’Éric Drouet et le fils de cette dernière, âgé de 13 ans. «En voulant séparer les deux, Éric Drouet a violenté l’adolescent», a confirmé une source proche de l'enquête à Franceinfo.

L'avocat de l'adolescent et de ses deux parents indique au Parisien qu'il ne s'agit pas «d'un acte isolé mais vraisemblablement de violences répétées sur les enfants».

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Tags:
gilets jaunes, violences, Eric Drouet, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook