France
URL courte
1823010
S'abonner

Bien que le statut de militaire impose le mutisme, une plainte a été déposée par un gendarme contre le Premier ministre qu'il accuse d’avoir manqué à ses devoirs en approvisionnement de masques, mettant en danger leur vie sur le terrain.

Un gendarme a porté plainte contre Édouard Philippe pour avoir manqué à ses devoirs en ne fournissant pas suffisamment de masques et donc en mettant en danger la vie des forces de l'ordre sur le terrain, révèle RTL ce vendredi 22 mai.

Selon l’avocat du militaire, il s’agit d’une plainte «inédite», car les gendarmes sont normalement soumis à un devoir de réserve selon lequel tout agent public doit faire preuve de réserve et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions.

L’avocat explique que les gendarmes ne possèdent pas de masques et qu'ils ont reçu pour instruction de ne pas en porter, ce qui fait monter l’inquiétude. Pourtant, dans ce type de professions, ils sont obligés d’appliquer la réglementation en vigueur.

«Il n'a pas la possibilité aujourd'hui de contrecarrer les ordres qui lui sont donnés. En ce sens, il a estimé être exposé et donc décidé de franchir le rubicond. Il a parfaitement conscience que de s'opposer aux prises de décisions hiérarchiques est un cas unique mais il croit avant tout en notre justice», assure l’avocat au micro de RTL.

Le gouvernement déjà visé

Depuis le début de la crise sanitaire, 71 plaintes ont été déposées contre des membres du gouvernement par des particuliers, des médecins ou encore des détenus. Elles visent le plus souvent le Premier ministre, l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn et son successeur Olivier Véran.

La «mise en danger de la vie d’autrui», l'«homicide involontaire» et la «non-assistance à personne en danger» figurent parmi les principales accusations.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
masques, Agnès Buzyn, Édouard Philippe, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook