France
URL courte
7321
S'abonner

Bien qu’Anne Hidalgo plaide depuis le début du déconfinement pour la réouverture des parcs et jardins à Paris pour «une question de santé publique», le gouvernement y reste opposé.

Le gouvernement reste opposé à la réouverture au public des parcs et jardins parisiens que réclame la maire Anne Hidalgo, selon un courrier d’Édouard Philippe que l'AFP a pu consulter le 22 mai.

«L'Ile-de-France étant, dans son ensemble, classée dans cette catégorie (rouge), il n'est pas envisageable, à ce stade, d'y autoriser l'ouverture des parcs et jardins», a écrit le chef du gouvernement à l'édile PS dans cette lettre datée du 20 mai.

Trois conditions à remplir

Le Premier ministre a cité ensuite trois conditions qui pourraient amener un changement : «une évolution favorable de la situation sanitaire», la mise en place d'un «cahier des charges précis», et enfin une application «homogène» des règles du déconfinement à toute l'Ile-de-France.

Il a invité enfin Mme Hidalgo, comme les autres maires franciliens, à engager «une concertation», à la fois entre élus et avec les préfectures de police et de la région.

Anne Hidalgo plaide depuis le déconfinement pour la réouverture des parcs et jardins à Paris, y voyant «une question de santé publique».

«Si vous n'ouvrez pas les parcs et jardins à la promenade, pour y faire du sport, pour marcher, pas pour y faire des pique-niques, les Parisiens seront renvoyés à des trottoirs ou à des espaces comme les berges, le canal Saint-Martin», plaidait-elle le 13 mai, en avançant également des pistes pour faire respecter la distance physique entre les promeneurs.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
Anne Hidalgo, Édouard Philippe, jardin, parc, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook