France
URL courte
142032
S'abonner

Le moustique-tigre est sorti de son hibernation et sept nouveaux départements apparaissent en vigilance rouge, ce qui signifie que dans plus de la moitié du territoire cet insecte est déclaré officiellement «implanté et actif».

Le moustique-tigre a colonisé cinq continents en moins de 20 ans et se propage dans de nombreux départements français depuis 2006. Actuellement, 58 départements, principalement du sud de la France, sont placés en vigilance rouge, dont Paris, selon le site Vigilance Moustiques. En ajoutant les départements en vigilance orange, 65% du territoire français sont colonisés.

Pour les régions en vigilance rouge, cela signifie que le moustique-tigre y «est déclaré officiellement implanté et actif», tandis que dans les départements en vigilance orange, qui sont au nombre de neuf, le moustique «a été intercepté ponctuellement dans les cinq dernières années», précise le site.

D’ailleurs, le reste du territoire est en vigilance jaune et plus aucun département n'est en vert.
Le moustique-tigre porte bien son nom puisque ses pattes et son corps sont zébrés de noir et de blanc. Il est en général plus petit que le moustique commun et véhicule de nombreuses maladies, comme le virus Zika ou les virus de la dengue et du chikungunya.

Faut-il paniquer?

Une question qui en intéresse sans doute plus d’un: le moustique-tigre peut-il transmettre le coronavirus? En effet, l’insecte «est capable, en laboratoire, de transmettre 26 virus différents à l’Homme», a indiqué Anna-Bella Failloux, responsable du laboratoire Arbovirus et insectes vecteurs à l’Institut Pasteur, au Berry républicain.

«Les patients atteints du Covid-19 ne développent pas une quantité de virus dans le sang suffisamment importante pour infecter le moustique», a-t-elle souligné, ajoutant toutefois que «toutes les hypothèses restent ouvertes à ce stade.»

Le site d’information Moustique-tigre.info rappelle dans ce contexte que la piqûre du moustique-tigre est «totalement bénigne même si, dans certains cas, elle peut provoquer des inflammations ou des réactions allergiques».

«Pour transmettre ces virus, il [le moustique, ndlr] doit au préalable avoir piqué une personne infectée», note le site.

Quant au portail de signalement du moustique-tigre, qui fournit des informations sur cet insecte et propose de signaler sa présence, il appelle lui aussi à faire la distinction:

«Attention, tout ce qui vole n’est pas moustique, tout moustique n’est pas un moustique-tigre.»

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Tags:
Covid-19, vigilance rouge, France, moustiques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook