France
URL courte
221615
S'abonner

«Ce qui compte, ce n'est pas la compétence, mais la photo sur le perron de l'Élysée!». Dans une interview à l’Express, le Pr Didier Raoult ne s'est pas privé d'être acerbe en parlant des médias et de la politique française actuelle.

Fervent défenseur du traitement à l’hydroxychloroquine pour les malades du Covid-19, Didier Raoult s'en est pris à Emmanuel Macron, sans le nommer, et à ses prédécesseurs dans un entretien accordé au magazine L'Express et publié en ligne ce lundi 25 mai.

«Depuis trois quinquennats, je trouve que le casting, c'est des hologrammes. Il faut tant de femmes, tant de couleurs... Ce qui compte, ce n'est pas la compétence, mais la photo sur le perron de l'Élysée! Alors vous avez des hologrammes dotés de cabinets d'énarques qui bidouillent un peu ce qu'ils veulent. J'ai assisté à au moins deux épisodes de ces castings, j'en suis resté sidéré. Ce n'est pas nouveau: Berlusconi faisait ça, mais c'était beaucoup plus franc!», lance le scientifique, qui avait reçu la visite d’Emmanuel Macron le 9 avril.

Ses vidéos populaires sur YouTube

Avec l’arrivée de la pandémie et toute la polémique autour du traitement à l’hydroxychloroquine, le professeur est devenu une véritable star médiatique, dont les vidéos sur YouTube obtiennent des milliers de vues. Dans L’Express, Didier Raoult a évoqué ce fait, dénonçant parallèlement le travail des journalistes.

«Ce "droit de dire" dont vous jouissez - notamment vous, les médias -, on vous le dispute, on vous le vole. On s’en fout de vous. Maintenant, on dit les choses nous-mêmes», a-t-il dégainé.

«Quand je fais une vidéo, j'ai trois fois le tirage du Monde. Il faut regarder la réalité en face. Une partie de l'agressivité des médias traditionnels est, je pense, liée au fait qu'on lui vole actuellement son rôle. La seule force qu'avaient les médias, c'était la crédibilité, mais ils l'ont abandonnée [...]. Il n'y a plus d'accès à la vérité parce que les journalistes ne travaillent pas assez.»

Efficacité remise en question de l’hydroxychloroquine

L'infectiologue a récemment été désavoué par une étude de The Lancet, une revue scientifique médicale britannique, à laquelle il n'a pas manqué de répondre.

L'OMS a annoncé lundi avoir suspendu «temporairement» les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine qu'elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

Cette décision fait suite à la publication d'une étude la veille dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l'hydroxychloroquine contre le Covid-19, a indiqué le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
Tags:
médias français, médias, interview, Emmanuel Macron, chloroquine (chloroquinine), Didier Raoult
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook