France
URL courte
14658
S'abonner

Ce mercredi 26 mai, Isabelle et Patrick Balkany ont été condamnés par la cour d’appel de Paris pour blanchiment aggravé et prise illégale d’intérêt. Ils ont été soupçonnés d’avoir dissimulé 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas.

Déjà condamnés pour fraude fiscale et déchus de leur mandat, Patrick et Isabelle Balkany, anciens édiles de Levallois-Perret,

ont été de nouveau condamnés ce mercredi pour blanchiment aggravé et prise illégale d’intérêt.

En rendant le verdict, la cour d'appel de Paris a évoqué des faits «commis de façon persistante», ainsi que «l’emploi de montages sophistiqués» , tout comme une fausse déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

L'époux Balkany a ainsi été condamné à cinq ans de prison en appel pour blanchiment et prise illégale d'intérêt, tandis que sa femme écope de quatre ans de prison pour blanchiment.

Le couple se voit aussi infliger dix ans d'inéligibilité et chacun des époux une amende de 100.000 euros. L'accusation a réclamé également la saisie de leurs biens, en particulier le luxueux moulin de Giverny (Eure) dont ils conservent l'usufruit.

Affaire Balkany

Patrick Balkany, 71 ans, est incarcéré depuis le 13 septembre, lorsqu’il a été condamné à quatre ans de prison pour fraude fiscale. Un mois plus tard, il a été condamné à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec un nouveau mandat de dépôt.

Son épouse, Isabelle Balkany, a écopé pour les mêmes faits de respectivement trois et quatre ans de prison, mais sans mandat de dépôt. Le coup a également été condamné à 10 ans d’inéligibilité.

En première instance, le 18 octobre dernier, Patrick Balkany avait été condamné à cinq ans de prison ferme avec mandat de dépôt et à 10 ans d'inéligibilité, son épouse, à quatre ans de prison ferme sans mandat de dépôt et 10 ans d'inéligibilité .

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
blanchiment d'argent, amende, Isabelle Balkany, Patrick Balkany, condamnation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook