France
URL courte
467200
S'abonner

Le gouvernement a abrogé le 27 mai les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l'hôpital en France, hors essais cliniques, à la suite d'un avis défavorable du Haut conseil de la santé publique, selon un décret au Journal officiel, rapporte l’AFP.

Défendue par le professeur Didier Raoult, l’hydroxychloroquine n'est plus autorisée en France contre le Covid-19. Le 27 mai, à la suite d’un avis défavorable du Haut conseil de la santé publique, le gouvernement a abrogé les dispositions dérogatoires qui autorisent la prescription de ce médicament pour traiter le Covid-19 à l'hôpital en France, hors essais cliniques, d'après un décret au Journal officiel.

Depuis fin mars, l’hydroxychloroquine - médicament dérivé de l’anti-paludéen chloroquine - pouvait être prescrite à titre dérogatoire à l’hôpital et uniquement pour les patients gravement atteints, sur décision collégiale des médecins.

L’OMS et l'Agence du médicament prennent leurs décisions

Le 25 mai, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé que les tests de l'hydroxychloroquine et de la chloroquine dans la lutte contre le Covid-19 ont été provisoirement suspendus par l’organisation. Il a fait remarquer que ces médicaments étaient toujours considérés comme ne présentant pas de danger pour les patients atteints de maladies auto-immunes et de paludisme.

Suite à la décision de l’OMS, l'Agence du médicament a également déclaré le 26 mai «souhaiter suspendre» les essais cliniques avec cette molécule en France.

Le Haut conseil de la santé publique a aussi recommandé de limiter son utilisation.

Pour sa part, Didier Raoult, qui défend l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans le traitement de la maladie, a condamné les récentes études qui se montrent sceptiques quant à son efficacité, déclarant qu’elles étaient basées sur un «big data mal maîtrisé».

Lire aussi:

Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Tags:
Didier Raoult, chloroquine (chloroquinine), Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook