France
URL courte
252882
S'abonner

Un témoin de l’intervention policière tendue qui s’est déroulée à Lille dans la nuit du 17 au 18 mai a raconté à BFM TV qu’«il y a eu une insulte à caractère raciste». Le parquet de la ville a annoncé le 26 mai avoir saisi l’IGPN pour enquêter sur l’interpellation.

Une interpellation policière assez rude est survenue dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 mai, boulevard d'Alsace, à Lille. Dans une vidéo publiée sur Twitter, des policiers sont sur le point de faire reculer des personnes sur un trottoir à coups de matraques et de gaz lacrymogène. Des «bouge» et «recule» lancés par les fonctionnaires aux individus sont entendus. La séquence a été visionnée près de 500.000 fois.

​Au moins trois autres policiers les rejoignent. Ils infligent aux piétons des jets de gaz lacrymogène.

«Je veux bien qu'il y ait des dispositifs pour écarter la foule... Mais tu fais ça pour écarter un groupe de 50 personnes, pas deux personnes qui veulent juste rentrer chez elles», a indiqué à BFM TV un témoin de la scène.

Une insulte «à caractère raciste»

Par la suite, les policiers semblent vouloir continuer un contrôle routier de l'autre côté du boulevard, qu'ils avaient interrompu. Pourtant, la seule voiture présente redémarre lorsqu’ils arrivent et s’arrête de nouveau plus loin devant un autre point de contrôle.

«À ce moment-là, il y a eu une insulte à caractère raciste [...]. Je ne peux pas dire de qui à qui, c'était la confusion», déclare le témoin. «On entend bien que c'est un homme qui dit, je pense, "fils de pute de bougnoule"».

Ensuite, deux fonctionnaires frappent la vitre de la conductrice à coups de matraque et la brisent, un troisième tient le véhicule en joue avec son arme.

La conductrice a déposé une plainte. L’Inspection générale de la police nationale a quant à elle été saisie par le procureur de la République de Lille.

Lire aussi:

Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Une infirmière tabassée dans un bus en Seine-Saint-Denis pour avoir réclamé le port du masque
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Un octogénaire décède après avoir été bousculé et insulté à la caisse car jugé «trop lent» dans le 92
Tags:
interpellation, police, Lille, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook