France
URL courte
8264
S'abonner

La présidente du Val-d'Oise s’est dite «fâchée» par la décision du gouvernement de classer rouge son département pour les seuls indicateurs sanitaires. Selon l’élue, il s’agit d’une «stigmatisation», alors que le classement n'est pas justifié puisque «les indicateurs ne sont pas fiables».

À l'occasion de la présentation de la deuxième phase du déconfinement ce 28 mai, Édouard Philippe a dévoilé une nouvelle carte épidémiologique de France en précisant que, pour les seuls indicateurs sanitaires, tous les départements français étaient en vert à l'exception du Val d'Oise et de Mayotte. L’annonce a fait réagir la présidente du conseil départemental du Val-d'Oise, Marie-Christine Cavecchi.

«Pour mon département naturellement vert, je suis verte de colère ce soir. Pourquoi encore stigmatiser le Val d'Oise et l’isoler en IDF [Île-de-France, ndlr] et même dans toute la France? Les indicateurs ne sont pas fiables car très volatiles», a tweeté l’élue.

​Des critères jugés «pas fiables»

Invitée au micro de BFM TV le 28 mai, Mme Cavecchi s'est dite «fâchée» par cette décision. Selon elle, le Val d'Oise est «pointé du doigt» à l'instar de Mayotte.

Pour la présidente de ce département, ce classement n'est pas justifié puisque «les indicateurs ne sont pas fiables car ils sont très volatiles dans une région où nous sommes tous mobiles d’un département à l’autre».

Marie-Christine Cavecchi souligne en outre que son département «n'a pas été testé en grande quantité» et que «les tests ont été réalisés seulement depuis la semaine dernière sur une partie du département».

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
Tags:
déconfinement, Covid-19, carte, Édouard Philippe, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook