France
URL courte
1237132
S'abonner

Un chef de chantier a été mis en examen à Versailles pour avoir violé sa cliente endormie, chez laquelle il effectuait des travaux de peinture en avril dernier, indique Le Parisien. Il a reconnu les faits après que la présence de son ADN sur la victime a été confirmée.

Soupçonné d’avoir violé sa cliente endormie, un chef de chantier domicilié dans les Yvelines a fini par reconnaître sa culpabilité, indique Le Parisien.

Les faits remontent au 16 avril dernier, lorsqu’une cheffe d’entreprise a fait appel à une équipe de peintres pour réaliser des travaux chez elle à Maisons-Laffitte.

Arrivés à temps, les ouvriers ont dû patienter devant la porte car la femme n’a pas ouvert pendant un certain temps. Âgée de 28 ans, la propriétaire de la maison a plus tard présenté ses excuses et a expliqué qu’elle était épuisée par une nouvelle nuit d’insomnie et l’absorption d’un somnifère, a-t-elle déclaré aux policiers du commissariat de Sartrouville.

Après avoir exprimé leur mécontentement, le chef de chantier et son collègue ont accédé à la partie de l’habitation concernée pour procéder aux travaux. Entre-temps, leur cliente s’est endormie sur le canapé.

Des flashs du viol

Plusieurs heures plus tard, elle a eu des flashs lui rappelant qu’elle avait été abusée par le chef de chantier alors qu’elle dormait.

Réalisée dans le cadre d’une enquête, une expertise psychiatrique a confirmé la cohérence de ses propos. Le suspect de 58 ans, père de deux enfants, avait nié son implication lors de sa première audition. Il s’est dit opposé à l’idée d’entretenir des relations sexuelles hors de son concubinage.

Après que son empreinte génétique a été retrouvée sur la jeune femme, l’homme a fait volte-face et a reconnu les faits pendant sa deuxième audition. Il a été mis en examen le 4 juin à Versailles pour viol, a précisé le quotidien.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
Tags:
peintre, femmes, ouvrier, Yvelines, viol
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook