France
URL courte
20994
S'abonner

Un article du New York Times vante les réussites d’Emmanuel Macron face à l’épidémie, tout en s’interrogeant sur les critiques des Français à son égard. Plusieurs membres de la majorité n’ont pas caché leur satisfaction face à cette publication.

Le New York Times a publié un article sur la gestion de la crise du Covid-19 par l’État français vendredi 5 juin. 

Le quotidien américain insiste particulièrement sur l’action d’Emmanuel Macron et du gouvernement, soulignant les prises de décision françaises, tant sur le plan sanitaire qu’économique.

«Le gouvernement du Président Emmanuel Macron a vaincu le coronavirus, empêché les licenciements massifs, soutenu les indemnités des chômeurs, évité les longues file d’attente pour la nourriture et atteint un taux de mortalité inférieur à celui de ses voisins, à l'exception de l'Allemagne», écrit Adam Nossiter, directeur du bureau du New York Times à Paris et auteur de l’article.

Même s’il admet des ratés sur la distribution de masques et la communication gouvernementale, l’article du New York Times salue un «succès dans la lutte contre le virus». Succès dont le «mérite» revient surtout à Édouard Philippe, «Premier ministre discret», selon le journal.

Les Français jamais contents?

Malgré ces résultats considérés comme positifs, le New York Times s’interroge sur l’attitude des Français à l’égard de leur Président. Pour le quotidien, les Français ont «sévèrement jugé la performance du gouvernement face à la crise».

«En fait, meilleurs sont les résultats, moins les Français semblent disposés à applaudir leur Président. Cette tendance s'est maintenue pratiquement depuis que M.Macron a pris ses fonctions en 2017, jetant une ombre sur un mandat expirant dans deux ans», écrit le quotidien américain.

Des membres de la majorité se réjouissent

Plusieurs membres de LREM ont affiché leur satisfaction après la parution de cet article. «Quand on se compare…», a ainsi ironisé Roland Lescure, député des Français d’Amérique du Nord, dans un message sur Twitter.

De même, Olivia Grégoire, députée de la 12e circonscription de Paris, a cité une maxime du penseur Émile de Girardin, concluant qu’en France «la défiance nous coûte plus cher que la crédulité». Le député LR Guillaume Larrivé a également salué un article «assez juste».

Lire aussi:

Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Nice: l'une des victimes «présente un égorgement très profond de l’ordre d’une décapitation»
Tags:
Covid-19, La République en Marche! (LREM), Édouard Philippe, Emmanuel Macron, The New York Times
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook