France
URL courte
73115
S'abonner

Dénonçant un «discours de haine» à l'encontre de la police qu'il juge non acceptable, le cinéaste et acteur Olivier Marchal, invité sur BFM TV le 8 juin, a apporté son soutien aux forces de l'ordre.

«Les flics sont toujours les boucs émissaires de l'instabilité et du désordre d'une société», a affirmé sur le plateau de BFM TV le 8 juin le réalisateur Olivier Marchal, ancien policier et metteur en scène de 36 quai des Orfèvres . Il a défendu les forces de l'ordre françaises alors que les accusations de racisme et de brutalité se multiplient.

​La police a été «abandonnée» et est «désavouée par les pouvoirs publics et la hiérarchie», selon lui.

«Moi j'ai travaillé avec des mecs qui se sont engagés pour servir et protéger, et les flics continuent à vouloir servir et protéger», affirme leur ancien collègue.

Une tribune pour défendre la police

«J'aime les flics, et je suis là pour dire que j'aime les flics et que ce métier, je le respecte», a-t-il indiqué sur BFM TV. «J'ai juste envie qu'on continue d'être fier d'être policier aujourd'hui, c'est tout ce dont j'ai envie».

Ce «discours de haine» «n’est pas acceptable pour moi», a-t-il conclu.

Dans une tribune publiée le même jour par le syndicat Alliance Police Nationale, M.Marchal a également pris la défense des policiers, «des types qui continuent de faire leur job dans des conditions lamentables».

​La police accusée de racisme

Depuis la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc lors de son interpellation, plusieurs milliers de manifestants sont descendus dans les rues, notamment en France, pour dénoncer le racisme et les violences policières.

Lire aussi:

Un chien du Raid poignardé par un forcené lors d’une intervention dans les Yvelines
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
violences policières, police, Olivier Marchal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook