France
URL courte
Élections municipales de 2020 en France (95)
6211
S'abonner

Coup de tonnerre à l’hôtel de ville de Besançon avant le second tour des municipales: Deux colistiers du candidat LREM Éric Alauzet appellent à voter pour la liste emmenée par le candidat LR. La raison? L’écologie.

Florian Maillot et Lucas Petit, colistiers du candidat LREM à Besançon Éric Alauzet, ont retourné leur veste dans la course à la mairie de Besançon. Dans un communiqué publié le 9 juin, ils appellent à voter pour la liste emmenée par le candidat LR Ludovic Fagaut.

Les deux intéressés, respectivement de 26 et de 22 ans, originaires de la mouvance des jeunes marcheurs du Doubs, parlent d'une décision «mûrement réfléchie», selon Ma Commune.

Ils justifient également leur décision par le programme «complet, sérieux et cohérent» du candidat Les Républicains, notamment sur l'écologie et le «risque de voir l'extrême gauche remporter notre ville», une référence au statut de favori de la candidate de l’Union de la gauche (PS, PCF, EE-LV, Génération·s) Anne Vignot (31,2%).

Le 15 mars, lors du premier tour des municipales, la liste d’Éric Alauzet est arrivée en troisième position avec 18,9% des suffrages.

Réaction de Ludovic Fagaut

Le candidat LREM en question, Éric Alauzet, n'a pas encore réagi.

Contacté par Ma commune, Ludovic Fagaut a confié ne pas être surpris par ce retournement de situation.

«C'est courageux et responsable de leur part. Il y a un vrai danger de voir l'extrême gauche l'emporter à Besançon avec la liste verte et rouge d'Anne Vignot, et à cause de l'obstination d'un homme malgré la main tendue [...]. On savait qu'il y avait de vraies dissensions au sein de son équipe», a-t-il déclaré.

Le référent des Jeunes avec Macron (JAM) dans le Doubs, Mathieu Farrero, dénoncé «un choix de déloyauté et d’opportunisme» qui n’aurait pour objectif que de structurer leur avenir politique au sein du parti de droite. «Florian Maillot […] a en en réalité bien échangé sur les élections départementales à venir d’après ses dires», dit-il dans un communiqué.

Dossier:
Élections municipales de 2020 en France (95)

Lire aussi:

Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
France, élections municipales, La République en Marche! (LREM), Besançon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook