France
URL courte
4450129
S'abonner

Caillassés, menacés de mort: les forces de l’ordre ont été récemment victimes d’attaques dans certaines régions françaises. De nombreux tags haineux ont également fait leur apparition sur les murs.

Après une flambée de violences urbaines dans un quartier sensible de Montbéliard, où un couvre-feu a été mis en place, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a annoncé le 9 juin avoir mobilisé des «renforts départementaux de la police nationale» pour «appuyer les effectifs de la circonscription interdépartementale de sécurité publique d'Héricourt-Montbéliard».

«Depuis plusieurs jours, des faits inadmissibles de provocation, en particulier avec des rodéos de deux roues, des dégradations du dispositif de vidéoprotection municipal et des incendies de véhicules, sont à déplorer» dans le quartier de la Petite-Hollande, a-t-il dénoncé dans un communiqué relayé par L'Est Républicain.

Le 7 juin, trois caméras de vidéoprotection de la ville ont été détruites, une voiture incendiée et les policiers caillassés par une quarantaine de personnes encagoulées, précise le quotidien régional.

Deux policiers menacés et blessés à Carqueiranne

Dans la nuit du 23 au 24 mai, une bande de jeunes a caillassé, blessé et menacé de mort deux agents de la police municipale de Carqueiranne (Var), rapporte Var-Matin.

L’enquête est en cours.

«Flics vous allez mourir»

Une quinzaine de tags haineux ont fait leur apparition dans les rues d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans la nuit du 8 au 9 juin, a appris l’AFP auprès de sources concordantes.

Une enquête a été ouverte. À ce stade, aucun auteur n'a été identifié et aucune interpellation n'a été effectuée, a précisé la même source.

Lire aussi:

Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Des scientifiques désignent les «responsables» de la propagation de la pandémie de Covid-19
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Tags:
menaces, violences, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook