France
URL courte
12517
S'abonner

Appelant «à être intraitable sur ce sujet» et à «renforcer les actions» contre le racisme, Emmanuel Macron a indiqué que «l’écrasante majorité des forces de l’ordre ne saurait être salie», a fait savoir Sibeth Ndiaye.

Emmanuel Macron a fustigé mercredi en conseil des ministres «le racisme et la discrimination, ce fléau qui est une trahison de l’universalisme républicain» et «une maladie qui touche toute la société», a rapporté la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Le chef de l’Etat «a appelé à être intraitable sur ce sujet» et «renforcer les actions» contre le racisme, mais aussi, à propos des manifestations en mémoire de George Floyd et contre les violences policières, «a tenu à refuser tout amalgame en soulignant que l’écrasante majorité des forces de l’ordre ne saurait être salie», a ajouté Mme Ndiaye, citée par l'AFP.

Castaner prône une «tolérance zéro»

Réagissant aux manifestations en France depuis la mort de George Floyd aux États-Unis, un homme noir mort par asphyxie sous les genoux d'un policier blanc, Christophe Castaner a prôné lundi une «tolérance zéro» du racisme dans les forces de l'ordre, dont la suspension sera «systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré».

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
Sibeth Ndiaye, racisme, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook