France
URL courte
7230
S'abonner

Une mère de famille a obligé son fils de 14 ans à s'agenouiller sur le manche d'un balai pendant environ huit heures. Trois ans de prison dont deux avec sursis ont été requis à son encontre le 9 juin, rapporte Le Parisien. Elle maltraitait également ses deux autres enfants depuis des années.

Le 19 janvier dernier, pour une raison anodine, une habitante de Vincennes a demandé à son fils de 14 ans de recopier des biographies de dictateurs. Mais au lieu de le faire, il a préféré regarder la télévision. Pour le punir, elle l’a obligé à s'agenouiller dans le salon sur le manche d'un balai, les mains derrière la tête, relate Le Parisien.

Chaque fois que le garçon les baissait, fatigué, elle prenait du ruban adhésif pour le ligoter et le bâillonner.

De 16h20 à 23h50

Cette «torture» a duré de 16h20 à 23h50, avec quatre pauses pour aller aux toilettes et pour le dîner. Afin de bien attacher son fils, la femme a pu compter sur l'aide de son amie qui était hébergée dans l'appartement depuis plus de deux ans.

C’est un voisin qui y a mis fin après avoir aperçu la scène de sa fenêtre. L’adolescent a été libéré à l'arrivée des forces de l’ordre.

Trois ans de prison dont deux avec sursis

L’affaire a été jugée le 9 juin au tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne). Trois ans de prison dont deux avec sursis ont été requis à l’encontre de cette mère de famille.

C’était «une scène de séquestration», a souligné l'un des assesseurs. Le procureur a ajouté: «On a traité un enfant pire qu'un prisonnier de guerre».

Frère et sœur maltraités

Il s’est avéré par la suite que depuis la mort de leur père en 2014, un autre frère et leur sœur de 19 ans avaient aussi subi plusieurs sévices.

Selon une expertise psychiatrique, leur mère était «colérique avec un difficile contrôle pulsionnel». Elle a finalement indiqué que lorsqu’elle était petite, elle avait également subi des violences.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Véran sur l’AstraZeneca: le risque de thromboses est «50 fois plus élevé» en traversant l’Atlantique en avion
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
Val-de-Marne, enfants, maltraitance, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook