France
URL courte
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (102)
214813
S'abonner

La présidente du RN a commenté les propos de sa nièce, Marion Maréchal, qui a affirmé dans une vidéo qu’elle n’avait pas à s'excuser «en tant que blanche» sur fond de manifestations et mouvements ayant suivi la mort de George Floyd. «Se mettre sur un plan racial, c’est tomber dans un double piège», a dit Marine Le Pen sur BFM TV.

La tante de l’ancienne députée du Vaucluse, Marine Le Pen, a commenté la prise de parole de Marion Maréchal qui avait plus tôt réagi «au rouleau compresseur» de l'affaire Georges Floyd et à la polémique sur la mort d'Adama Traoré, à la une de l'actualité ces derniers jours.

«Se mettre sur un plan racial, c’est tomber dans un double piège», a déploré sur BFM TV Mme Le Pen.

«D’abord celui des indigénistes, des racialistes, alors qu’il faut rester sur un plan républicain. C’est ce qui fait la spécificité de notre pays. C’est aussi tomber dans le piège de l’américanisation, alors que rien ne se construit, en France, en fonction de communautés. Moi je préfère me positionner dans la défense de notre Constitution qui refuse toute base de communautarisme», a poursuivi la députée du Pas-de-Calais.

Elle «ne fait plus de politique»

Marine Le Pen a également assuré que Marion Maréchal ne faisait «plus de politique».

«Je ne lui dénie pas le droit d'exprimer une opinion. Moi j’ai une différence d’approche sur ce sujet. Un sujet qui suscite beaucoup d’inquiétude chez moi.»

«Je n'ai pas à m'excuser en tant que blanche»

Dans une vidéo publiée sur Facebook le 10 juin, Marion Maréchal a réagi aux mouvements et manifestations provoquées par les morts d'Adama Traoré en France et de George Floyd aux États-Unis. «Je n'ai pas à m'excuser en tant que blanche et en tant que Française», a-t-elle dit.

Mme Maréchal a aussi indiqué qu’elle n’avait à s'excuser «parce que je n'ai pas colonisé, je n'ai colonisé personne, je n'ai mis personne en esclavage de la même manière que tous ces groupes politiques et tous ces militants politiques eux-mêmes n'ont jamais été colonisés ou mis en esclavage». Elle a également dénoncé une «tentative de subversion des esprits» et des «groupes militants, de gauche, dits antiracistes, indigénistes, "Black lives mater"» qui, selon elle, «demandent non seulement de nous mettre à genoux, mais en plus de salir la mémoire de nos ancêtres, de cracher sur notre histoire, de purger notre héritage, d'abattre nos statues».

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (102)

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Tags:
George Floyd, Adama Traoré, manifestation, Marion Maréchal-Le Pen, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook